7 Conseils Pour Booster Votre CTR

Michael Le Lausque
Michael Le Lausque
|

7 conseils pour booster votre CTR

Quiconque est familier, de près ou de loin, avec l’univers du marketing à la performance, a entendu parler du CTR (Click-Through Rate).

Le CTR, ou taux de clics, s’obtient en divisant le nombre de clics générés par une annonce par le nombre de fois où cette annonce s’affiche (les impressions).

Vous avez dit CTR ?

Clics sur l’annonce ÷ impressions de l’annonce = taux de clics.
En marketing, le CTR est un indicateur classique de performance. Mais le taux de clics est plus qu’un simple indicateur : puisque les annonceurs rémunèrent les éditeurs chaque fois que quelqu’un clique sur leurs publicités, le CTR se répercute aussi sur les dépenses des uns et sur les revenus des autres.

Parce que le CTR occupe une place si importante lorsque vous pilotez des campagnes au CPC, nous avons jugé utile de résumer ici les sept principes essentiels qui, une fois assimilés, vous aideront à maîtriser les rouages du CTR et savoir comment vous y prendre pour booster le vôtre.

Le CTR, un indicateur clé

En règle générale, un CTR élevé se traduit par de meilleurs taux de conversion.  Si des internautes cliquent sur votre annonce, c’est probablement parce qu’elle attire leur attention. Il y a donc plus de chances qu’ils s’intéressent à votre offre et qu’ils donnent suite à votre Call-to-Action. Lorsqu’un grand nombre d’internautes cliquent sur votre annonce, le taux d’engagement augmente, le Niveau de Qualité aussi, ce qui entraîne une baisse du coût par clic et une hausse des parts d’impression. Par un effet domino, un taux de clics élevé produit un enchaînement de résultats positifs.

Pour décupler l’impact du CTR, associez-le à d’autres KPI

Comme nous venons de le voir, le CTR mesure le nombre de clics sur votre annonce, mais il ne rend pas compte du taux de conversion sur votre page de renvoi, et ne vous dit pas combien de personnes ont rempli votre formulaire ou contacté votre équipe commerciale. Considéré de manière isolée, le CTR permet donc d’évaluer l’attractivité de vos annonces en mesurant le nombre de clics qu’elles génèrent, mais il fournit très peu d’indications sur le taux de conversion au-delà du nombre de vues.

Prenons l’exemple d’une annonce dont le CTR est élevé, mais dont le taux de conversion est plutôt faible. Cela peut être le signe que votre annonce est mal ciblée, ou qu’il existe un décalage entre le message de l’annonce et la page de renvoi. Pour une meilleure vue d’ensemble, il vous faudra donc associer le taux de clics à d’autres indicateurs.

Qu’est-ce qu’un « bon » CTR ? Tout est relatif…

Ce que l’on considère comme un bon CTR peut varier sensiblement en fonction du contexte et des plateformes. Sur AdWords Paid Search, le taux de clics moyen est de 2 % et les bons taux sont ceux qui se situent au-dessus de cette moyenne.

En comparaison, le CTR moyen des annonces sur Facebook n’est que de 0,9 %. Les taux varient aussi selon le domaine d’activité, comme l’illustrent très bien ces graphiques sur les taux de clics moyens par secteur. Sur les plus hautes marches du podium : les sites de rencontres, le secteur de la finance et des assurances et les services aux entreprises.

S’il importe de tenir compte de la moyenne réalisée dans votre secteur d’activité, n’oubliez pas que votre plus grand concurrent n’est autre que vous-même : posez-vous le défi de battre votre propre record en réalisant de meilleurs CTR à chaque nouvelle campagne.

Le CTR influence votre SEO

Votre référencement sur les moteurs de recherche dépend entre autres de la popularité de votre site, laquelle se mesure au nombre de pages visitées. Plus vos pages génèrent des clics (en d’autres termes, plus votre CTR est élevé), et plus le moteur de recherche leur attribue de la valeur, ce qui améliore encore leur classement. Le constat est clair : un CTR élevé est bon pour votre SEO.

CTR-in-organic-results

En matière de SEO, qualité et pertinence sont les principaux critères. Les moteurs de recherche analysent l’engagement pour déterminer quelles pages répondent le mieux à une requête donnée.

À vous de rendre votre site le plus attractif possible et d’optimiser le SEO en faisant grimper le taux de clics.

Pour booster le CTR, rien de tel qu’une annonce bien conçue

À moins que leurs clics ne fassent partie des 50 % de clics accidentels, vos internautes cliqueront sur votre annonce s’ils la trouvent intéressante. Les annonces qui génèrent des taux de clics élevés sont celles qui savent « parler » au public.

Si la vôtre n’obtient qu’un faible taux de clics, c’est qu’il est peut-être temps de l’améliorer avec un message ou un design plus attractif. Parmi toutes vos annonces, demandez-vous lesquelles ont fonctionné le mieux. Quels termes, quelles tournures aviez-vous utilisés ? Comment était formulé le CTA ? Qu’est-ce que le design avait d’accrocheur ? Essayez de reproduire la bonne formule afin d’améliorer vos résultats.

De l’importance des mots-clés

Une annonce convaincante ne fait pas tout : vous devez aussi vous concentrer sur vos mots-clés, lesquels se doivent d’être spécifiques. Si vous cherchez à vendre des cupcakes à des organisateurs de réceptions, oubliez des termes trop génériques comme « cupcake ».

Des formules plus précises du style « cupcakes pour grandes réceptions » vous aideront à beaucoup mieux cibler votre audience.

Des mots-clés spécialisés vous feront perdre quelques clics et quelques impressions, mais ils feront grimper votre CTR en générant dès l’origine un trafic qualifié plus réceptif à votre annonce.

En d’autres termes, évitez l’excès de mots-clés et pariez plutôt sur les mots-clés primaires et les longues traînes pour augmenter votre taux de clics.

Tester, la clé du succès

Comme les experts PPC  d’Outbrainl’ont déjà souligné, le PPC consiste avant tout à tester ce qui fonctionne… ou pas. Le meilleur moyen de comprendre comment booster votre taux de clics est de soumettre vos annonces à un A/B test.

Inspirez-vous des excellents conseils fournis dans cet article pour tester vos campagnes et les optimiser. La différence ne tient parfois qu’à des détails : une nouvelle ponctuation, des chiffres à la place des mots ou un nouveau CTA.

Dans d’autres cas, ce qui vous manque est peut-être une image qui génère de l’émotion. Dès que vos tests sont concluants, modifiez vos annonces, publiez-les et procédez à une nouvelle phase de tests. Avec un peu d’effort et beaucoup de persévérance, vous parviendrez à optimiser vos campagnes et à faire grimper votre CTR.

En guise de conclusion, je laisse la parole à Nir Elharar, responsable de l’acquisition client en ligne chez Outbrain, qui vous donne un dernier conseil pour booster votre CTR :

Apprenez à connaître votre cible

״Pour améliorer votre taux de clics, vous devez comprendre votre public et essayer de penser comme lui. Demandez-vous comment il décrirait le service ou le produit qu’il recherche, quels mots et quel jargon il utilise. Ne perdez pas de temps sur des choses qui vous semblent importantes, mais dont votre cible se soucie à peine. C’est moins facile qu’on le pense ! Pour y parvenir, vous devrez maîtriser tous les rouages de votre activité, procéder à tout un tas d’analyses chiffrées, et, le plus important de tout, parler à vos clients. La moindre interaction avec eux est l’occasion d’apprendre à les connaître. À vous de savoir exploiter cette mine d’informations vitales ! Efforcez-vous de comprendre à quoi ressemble réellement votre client idéal, et servez-vous au maximum de ce savoir. ״

Michael Le Lausque

Michael Le Lausque

Michael Le Lausque a rejoint l’équipe Marketing Europe d’Outbrain en 2015 au sein de laquelle il occupe le poste de Marketing Manager pour l'Europe du Sud. Spécialisé dans la création de contenu et la communication sous toutes ses formes, Michael a notamment occupé les fonctions de concepteur-rédacteur en agences éditoriales, avant de rejoindre les équipes marketing de Getty Images où il a passé 2,5 ans. Michael a également travaillé en tant que consultant indépendant en création de contenus et en stratégies éditoriales.