5 Sources Payantes de Trafic | Outbrain Blog

CONTENT MARKETING & DISCOVERY

5 SOURCES PAYANTES DE TRAFIC QUE TOUT PROFESSIONNEL DU MARKETING ONLINE DEVRAIT CONNAITRE

| Franck Monsauret

Il existe une multitude de solutions payantes pour développer son activité online, et choisir une source payante de trafic dans l’immensité des solutions existantes n’a rien d’aisé. Ne pas trop se disperser est essentiel pour un Mix Marketing réussi. Ainsi, pour vous permettre d’y voir un peu plus clair, nous avons identifié 5 sources payantes de trafic qui méritent de s’y attarder.

1. GOOGLE (ADWORDS & DISPLAY NETWORK)

Google fait partie des outils les plus connus, mais aussi les plus polyvalents. Cette source payante de trafic est assez simple à utiliser, tant pour le Search (Adwords) que pour le Display (GDN). Cibler quelqu’un grâce aux recherches qu’il effectue sur Internet est un moyen très efficace de comprendre rapidement ses motivations et intentions d’achats. Utilisé « à la fin du tunnel de conversion » (funnel), Google Adwords est reconnu comme très efficace pour identifier un internaute prêt à passer à l’acte d’achat. Malheureusement, cette partie du tunnel de conversion est aussi la plus étroite. Le véritable challenge réside donc ailleurs : faire entrer les internautes dans la partie haute du tunnel de conversion, grâce à des contenus de qualité et une bonne stratégie d’inbound marketing.

Aux premières heures d’Internet, cela aurait été possible avec le Google Display Network (GDN). Mais nos yeux se sont entre-temps habitués à ignorer les bannières publicitaires, rendant ainsi la tâche un peu plus compliquée. La « heat-map » ci-dessous provient d’une étude publiée par le Nielson Norman Group. Cette photographie montre assez clairement là où les internautes concentrent leur attention. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il semble évident qu’ils ignorent sciemment les formats publicitaires display.

 

banner_blindness_image

Pour autant, un bon moyen d’utiliser GDN est de le coupler à une stratégie de retargeting (ou reciblage). Associé à quelques-uns des outils listés ci-dessous, le retargeting permet de s’adresser à des internautes identifiés comme d’ores et déjà intéressés par votre entreprise, puisqu’ayant déjà visité votre site, vos pages produits et tarifs par exemple. Un bon indicateur pour savoir s’il s’agit de visiteurs mûrs pour l’acte d’achat.

En Bref:

  • Si vous savez quels mots utilise votre cible sur Google pour vous identifier, Adwords devrait vous être fort utile sans trop d’efforts.
  • Le Google Display Networks permet d’atteindre un nombre extrêmement important de clients potentiels. Toutefois, pensez au retargeting avant de dépenser trop d’argent pour des utilisateurs qui n’ont peut-être cliqué que par curiosité sur vos bannières

2. Facebook Ads

Depuis sa création, la plateforme Facebook ad a beaucoup évolué. Sans grand intérêt à ses débuts, elle fait désormais partie des sources de trafic payant et ciblé incontournables. Car Facebook ad vous permet non seulement de choisir le type de personnes que vous ciblez (âge, sexe, profession, pour n’en citer que quelques-uns), mais vous pouvez aussi cibler des profils similaires à ceux de vos clients (les « lookalike »). Facebook est en effet capable de trouver des profils semblables à ceux qui ont déjà acheté vos produits. Cette seconde option est sans aucun doute la plus utile quand il s’agit de toucher une audience qualifiée plus à même de se transformer en nouveau client potentiel.

La vidéo ci-dessous vous aidera à comprendre concrètement comment demander à Facebook de créer une audience similaire à vos clients existants :

Le problème avec ce type de plateformes en constante évolution, c’est qu’il est nécessaire de s’informer en permanence des changements qui ont pu avoir lieu, via des blogs ou séminaires. Pour utiliser Facebook ad avec succès, le secret est donc de rester continuellement à l’écoute des évolutions et mises à jour de ses solutions. Sinon, vous risquez malheureusement de perdre pied.

En Bref:

  • Trouvez une audience lookalike, qui ressemble à vos clients !
  • Restez constamment à l’écoute des dernières évolutions.

3. Outbrain Amplify

Évidemment, ce n’est pas forcément très impartial de parler d’Outbrain ici. Alors laissons parler les faits. Lorsqu’une source payante de trafic fait mieux que Google et Facebook en termes de visiteurs uniques selon le Top 30 de Comscore, ça semble valoir le coup de s’y attarder.

Certes, nous ne diffusons pas les publicités classiques que vous poussez via Facebook ou Google. Mais je suis sûr vous serez intéressé d’utiliser nos solutions pour générer du trafic vers vos contenus éditoriaux (articles, vidéos, posts de blog ou encore retombées presse). C’est d’ailleurs la meilleure manière d’engager la conversation avec vos clients potentiels et de les faire entrer dans votre tunnel de conversion en leur proposant des contenus drôles, intéressants, divertissants, ou informatifs.

De la même manière que Facebook et AdWords, Outbrain Amplify repose sur un système de paiement au coût par clic (CPC) et permet de diffuser vos contenus sur notre réseau d’éditeurs premiums, vous garantissant ainsi un trafic provenant de sources fiables et de qualité. Notre plateforme de Content Discovery propose aussi des fonctionnalités de tests d’accroches ou d’images, de ciblage géographique ou par support.

Plus important encore : les algorithmes que nous développons pour recommander vos contenus fonctionnent en continu pour que vous puissiez toucher une audience qualifiée et engagée. Sachez également que les personnes qui cliquent sur nos recommandations sont nettement plus engagées que celles provenant des réseaux sociaux ou du search ; et nous pouvons le prouver ! Voici un aperçu des résultats de notre étude intitulée Discovery vs Search vs Social Audience Engagement :

png;base64138e502886e03148

 

Outbrain apparaît comme la solution la plus efficace pour construire une relation avec vos clients grâce à une stratégie de contenu adéquate. Notez par ailleurs que nombreux sont ceux qui nous utilisent pour diriger du trafic vers une retombée presse ou un post de bloggeur, puis reciblent ce trafic grâce à Google Display Network ou Facebook Custom Audience. Comme quoi, le Social, le Search et le Discovery sont vraiment complémentaires.

En bref :

  • Outbrain affiche de meilleures performances que Google et Facebook en termes de visiteurs uniques par mois. Si vous cherchez du trafic payant, ça fonctionne !
  • Utilisez Outbrain Amplify pour générer du trafic de qualité vers vos contenus, puis reciblez cette audience via d’autres outils.

 

4. LinkedIn Ads

Pour ceux d’entre vous qui s’adressent à une cible B2B, LinkedIn Ads peut être une excellente source payante de trafic. LinkedIn Ads propose 3 options : les liens sponsorisés, la publicité éditoriale ou display, et les InMails. En plus de pouvoir cibler votre audience selon l’emploi ou la fonction occupée, vous pouvez choisir un territoire géographique précis, l’âge, le sexe, les compétences, l’entreprise, le secteur, la taille de l’entreprise, l’école, ou les groupes affinitaires. LinkedIn propose un système de facturation au CPC, mais les prix pratiqués sont assez élevés : rien à moins de 2 $ par clic, et la plupart du temps autour de 4.50 $. Comme le montre d’ailleurs l’exemple ci-dessous :

LinkedIn Ads

Malheureusement, LinkedIn ne permet pas encore de cibler une audience en fonction du support (mobile ou desktop). Toutefois, selon Deep Nishar, Vice-président Product & User Experience de LinkedIn, en 2015, plus de 50 % de leur audience globale se fera sur mobile. D’où l’importance de veiller à ce que vos liens soient optimisés pour mobiles.

En Bref:

  • LinkedIn est une plateforme relativement chère pour se lancer dans l’acquisition de trafic payant.
  • Pour les professionnels du marketing B2B, LinkedIn reste indispensable. Assurez-vous toutefois que vos liens sont optimisés pour mobiles.

5. Twitter Ads

Twitter offre plusieurs options de ciblage plutôt efficaces. La plus originale est sans doute celle qui vous permet de cibler un internaute qui tweete sur un programme télé particulier (cela dit, pas forcément la meilleure façon de générer du trafic pour votre business). Vous pouvez aussi cibler votre audience par mot-clé, intérêt et followers, ou créer un ciblage personnalisé semblable à ce qu’offre Facebook. À ce titre, la page « Publics personnalisés » mérite définitivement que vous vous y attardiez. Autre option extrêmement pratique, la possibilité de recueillir des adresses mail sans quitter la plateforme :

Twitter Ads

Cela dit, le CPC de Twitter est assez élevé. Avant d’y dépenser des sommes importantes, assurez-vous donc que votre cible passe du temps sur Twitter. Si vous êtes déjà parvenu à obtenir quelques conversions, n’hésitez pas à poursuivre vos tests.

En Bref:

  • Possibilités intéressantes de ciblage.
  • Assurez-vous que Twitter est pertinent pour votre cœur de cible.

Conclusion

Le parcours quotidien de l’internaute est extrêmement varié. Gardez donc à l’esprit qu’en réalité, la meilleure façon de faire rentrer un internaute dans votre tunnel de conversion est de combiner ces différents outils pour trouver le Mix adapté à votre modèle. Tant que vous comprenez l’importance de construire une relation solide via des contenus utiles pour vos clients et prospects, sans rien leur demander en retour, vous obtiendrez sans doute des résultats très positifs de ces sources payantes de trafic. Et surtout, souvenez-vous que les internautes ne rentrent jamais dans votre tunnel de conversion de la manière dont vous l’aviez imaginé. Car en vérité, le tunnel de conversion ressemble davantage à l’image ci-dessous… qu’à un tunnel !

actual_marketing_funnel

Franck Monsauret

Franck Monsauret

Franck Monsauret a ouvert le bureau français d’Outbrain en octobre 2011. Il est aujourd’hui Directeur général Europe du Sud, en... Lire la suite

Add A Comment

* Your email address will not be published. All fields are required.

Loading

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez chaque mois le meilleur de nos actualités, conseils et analyses